Le Danube, point de départ et fil conducteur de ce fou road-trip à bord de l’intrépide Jumpy bleu, conduira Bertrand et Tony, tout au long d’un périple.
Objectif  :  découvrir les divers domaines viticoles qu’offrent de nombreux pays et terminer ce circuit dans la plus grande cave à vin du monde en Moldavie.
Plus qu’un voyage, une aventure humaine, riche de rencontres et d’histoires à travers différents portraits d’hommes et de femmes.

 

Au fil du Danube

Tous deux originaires de Besançon, Anthony et Bertrand choisissent naturellement cette ville pour point de départ.

Lors de ce périple qui les conduira à Mileștii Mici, Anthony et Bertrand prendront le parti de mettre en avant les spécificités de domaines originaux : implantations inhabituelles, légendes ancestrales, cultures insolites,…

Le Danube guidera leurs pas. Ce dernier prend sa source en Forêt-Noire en Allemagne, à quelques dizaines de kilomètres du point de départ et se jette 2800 km plus loin dans la Mer Noire, non loin de la Moldavie.
Depuis l‘Antiquité, le fleuve occupe une place importante à double titre : il facilite les échanges vinicoles en Europe et favorise la culture de la vigne sur ses berges grâce aux variations de relief, d‘ensoleillement et de qualité de sol.

Bertrand et Anthony entament alors un long travail de recherche et s‘appuient sur des contacts locaux dans les pays qu’ils projettent de traverser afin de planifier leur itinéraire.

Le film présentera cette partie méconnue de l‘Europe à travers des images inédites et spectaculaires.

Une véritable histoire d’amour

Bertrand & la Moldavie

La Moldavie, petit pays méconnu situé entre la Roumanie et l‘Ukraine, tire ses influences des cultures européennes et russes. Dès son premier séjour sur place en 2011, Bertrand en tombe amoureux : traditions, gastronomie, artisanat, musique… tout le séduit !
Il s’imprègne peu à peu de l’atmosphère chaleureuse de ce microcosme, découvre le site archéologique d’Orheiul Vechi, les festivals ethnoculturels et goûte aux délicieuses pâtisseries traditionnelles „plăcinte“.
Sa passion le conduira à réaliser un film de présentation du festival „Gustar“, repris par les organisateurs pour les spots publicitaires des éditions suivantes et à livrer une interview au sujet de ses impressions lors de son séjour moldave sur le site „locals.md“.
Il rencontrera également Vika Mahu, célèbre chanteuse moldave expatriée à Besançon, pour qui il réalisera le clip „ Băsmăluţa“ diffusé par la suite sur les chaînes de télévision moldaves. Cela lui donnera l‘occasion de présenter son travail en 2015 sur les plateaux de télévision et de radio et d‘être définitivement adopté par le peuple moldave !